Quand on veut diminuer son empreinte environnementale, on se pose souvent la question de la matière première à favoriser pour nos habitats, nos objets ou nos vêtements. Mais il est difficile d’y voir clair. Bioplastiques, éco-matériau, matière bas-carbone, les labels fleurissent mais la confusion règne. Alors, quels matériaux écologiques choisir ?

Matières et impacts sur l’environnement

Nos matériaux ont des impacts négatifs sur l’environnement tout au long de leur cycle de vie, de leur extraction à leur fin de vie.

Puits de pétrole, méga-cargos et pollution plastique des plages et océans: les impacts de nos matériaux sont multiples

Nos matières ont des impacts divers:

  • elles dépendent de l’exploitation de pétrole et de charbon, que ce soit comme composante ou comme énergie
  • elles voyagent énormément de leur synthèse à leur fin de vie
  • elles polluent en fin de vie

A cela, il faut rajouter la raréfaction des ressources et la dégradation des écosystèmes pour les métaux, bétons, pierre, et tous les autres matériaux qui reposent sur l’extraction intensive.

On peut replacer ces conséquences négatives de nos matières dans le cadre des limites planétaires. Ce concept désigne les seuils à ne pas dépasser pour que l’humanité puisse vivre durablement dans un écosystème sûr.

Impacts de matériaux et leur lien avec les limites planétaires.
Adapté de Bon Pote, traduction par Sydney Thomas, source Stockholm Resilience Center, janvier 2022

La mise en pratique de nos engagements climatiques (limiter à 2 °C, voire 1.5°C, le réchauffement planétaire au cours du siècle présent) implique une baisse des énergies fossiles comme le charbon et le pétrole. Cela veut dire moins de matière première et moins d’énergie pour fabriquer et transporter nos matières premières.

De plus, il faut limiter « l’introduction d’entités nouvelles dans la biosphère », c’est-à-dire la pollution chimique et plastique. Cela signifie moins d’additifs (ces ingrédients qui modifient les propriétés des matériaux) et surtout une fin de vie des objets repensée. En effet, nos matières premières durent beaucoup plus longtemps que les objets qu’elles constituent, et finissent donc leur vie enfouies ou incinérés.

Ainsi, nos matériaux actuels ne sont pas soutenables.

Le futur, c’est les bioplastiques ?

Et non ! Les bioplastiques, ou plastiques biosourcés, n’apportent qu’une solution partielle, en substituant au pétrole une matière première naturelle. Ils ne sont pas forcément biodégradables, ni locaux.

De plus, leur développement à grande échelle entrainerait une compétition accrue de l’usage des sols, posant de sérieux risques pour la biodiversité.

Le matériau le plus écolo, c’est celui qu’on ne produit pas

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. On peut pousser ce slogan du mouvement Zéro Déchet plus loin, et parler de matière première.

En effet, transformer la matière pour produire des choses, c’est employer les ressources de notre planète et de l’énergie. Avant de définir la manière la plus responsable de le faire, il faut surtout s’interroger sur la nécessité de produire cette matière. En effet, la sobriété est un levier essentiel pour réussir la transition écologique. Il s’agit donc de remettre en question nos habitudes de production et de consommation.

Et les éco-matériaux alors ?

Chez Atelier CirculR, nous sommes convaincus que pour être « éco-« , les matériaux doivent être vertueux sur tous les aspects de leur cycle de vie:

De plus, les éco-matériaux ne peuvent pas être qu’une solution technique. En effet, cette approche des matériaux incite à proposer des solutions de remplacement sans remettre en cause leur utilisation. Elle échoue donc à proposer des alternatives vertueuses.

On peut faire le parallèle avec la permaculture, et parler de « permatériaux ». Pour nourrir l’humanité de façon durable, la permaculture appréhende les écosystèmes dans leur globalité. De la même façon, seule une vision à 360° des matériaux et leurs usages, dès leur conception, permet de réduire réellement leur empreinte écologique et sociale.

C’est en ce sens que nous proposons de réinventer la matière.

Réinventons la matière

Nous sommes un centre d’innovations, mais nous ne proposons pas de technologie révolutionnaire, ni de matériaux « zéro émission » qui sauveront la planète sans rien changer dans nos vies. Nous pensons que ce sont des mirages dangereux qui nous détournent d’une nécessaire sobriété.

Echantillon Thé thermocompressé
Echantillon de matière low-tech 100% feuilles de thé usagées et biodégradable

Au contraire, nous développons des matières low-tech, qui s’intègrent dans une transformation profonde de nos sociétés, et qui permettront plus de résilience lors de la transition écologique.

Ca vous parle ? Alors collaborons !

Creative Commons Licence

Quels sont les matériaux les plus écologiques ? par Atelier CIRCULR est mis à disposition sous la license Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.