On ne mange qu’une petite partie des légumes cultivés. Le reste finit au compost, au mieux, ou à la poubelle dans le pire des cas (et dans ce cas incinéré à grand renfort d’énergie, une hérésie !).

Les fanes et peaux sont en général retirés en cuisine car trop fibreux. Mais cette faiblesse peut être leur force pour les transformer en… papier !

En effet, le papier ce n’est rien d’autre que des fibres végétales enchevêtrées pour faire une matière fine, flexible et résistante.

Du papier en peaux d'oignon a été développé
Papier en peaux d’oignons, réalisé en collaboration avec Bouillons
Structure microscopique des fibres d’une feuille de papier.
Jan Homann, Public domain, via Wikimedia Commons

Nous travaillons donc à la transformation de fânes et peaux de légumes en papier avec la designeuse engagée Laura Conill de l’atelier Bouillons.

Nos prochains essais: du papier en feuille de chou issues de la filière alsacienne de la choucroute.

Vous avez un projet ? Vous voulez en savoir plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.